L'enlèvement de Japonais par la Corée du Nord

1997: Formation de l’Association des Familles de Victimes d’Enlèvement par la Corée du Nord.

Début du mouvement populaire.

Le 25 mars 1997, les familles de Megumi Yokota, Yasushi Chimura, Fukie Hamamoto, Kaoru Hasuike, Yukiko Okudo, Shûichi Ichikawa, Rumiko Masumoto, Keiko Arimoto et Tadaaki Hara, se réunissent pour former L’Association des Familles de Victimes d’Enlèvement par la Corée du Nord (AFVECN)

À ces neuf familles s’ajouteront par la suite celles de Kaoru Matsuki, Yaeko Taguchi, Shôji Terakoshi et de Miyoshi Soga, ce qui portera le total à treize familles.

En quelques années, leur association s’est fait connaître d’une grande majorité de Japonais et l’opinion publique approuve et suit leur combat.